Aller au contenu principal

La diseuse quelqu’un

a4diseuse

LA DISEUSE QUELQU’UN

TEXTE ET MISE EN SCÈNE: Maylis isabelle Bouffartigue

Extraits du « Livre de la pauvreté et de la mort » de Rainer Maria Rilke

« Une pièce ritualisée en 2001, un objet théâtral qui ne perd pas en force par son ancrage toujours significatif dans la société d’aujourd’hui, et qui suscite des émotions fortes (…) Carmen, tsigane, moujik, misérable gueuse, pythie, diseuse de… « Diseuse quelqu’un », qui gambille et s’entortille dans une danse exaltée de mots, lève les bras au ciel comme dans une prière chamanique et inébriante.(…)  C’est aussi une petite fille qui cherche sa maman. Et une jeune femme désemparée, désorientée, qui cherche son chemin, sa maison, ses papiers, son histoire, juste un petit geste d’amour. « Juste l’heure, l’heure juste ? La Diseuse Quelqu’unC’est un voyage à travers les violences de l’histoire, les travers de la politique d’antan et d’aujourd’hui, les comportements humains façonnés de cruauté, d’indifférence et de mépris. C’est aussi un périple à travers les émotions et les registres, qui donne à entendre la solitude et l’exil d’une étrangère, d’une réfugiée, d’une femme hors des frontières des conventions sociales. Quête d’identité, recherche vigoureuse d’une reconnaissance en tant qu’être humain qui cherche dans un décor maigrichon l’espoir d’un bonheur flottant. La Diseuse quelqu’un est cette image multiple de l’exclusion que la violence du monde a fabriquée : sans-papiers, réfugiés politiques, immigrés, mendiants ou, tout simplement, un être rejeté par sa différence dans l’intemporalité d’un siècle. « Mes papiers, hier je les aurais, demain je les avais. »

Maylis Bouffartigue,  se fait ici la diseuse de ce qui a été, de ce qui est et de ce qui vraisemblablement sera si les regards sur le monde ne changent pas, si personne n’écoute ce qu’elle livre à la fin en lançant des bonbons au public : « Messieurs, Mesdames, un peu d’amour ! » Mathilde Lacroix  (Le Clou dans la Planche)

Cliquer sur l’image

la diseuse lien

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s